09 décembre 2014

Les 2 petites dernières...

A l'approche de Noël, j'ai remis la catégorie "Toiles" à jour. Si vous êtes tentés, ou si vous avez des questions, n'hésitez pas !



Danseuse balinaise - 20x20 cm

 Fillette Afar - 20x20 cm

05 décembre 2014

Rappel : Week-end portes ouvertes !

Petit message aux Toulousains, pour vous rappeler que ce week-end, comme l'an dernier, j'ouvre les portes de mon atelier aux visiteurs :

- samedi 6 décembre de 14h à 20h

- dimanche 7 décembre de 14h à 19h.

Vous êtes les bienvenus !

C'est en centre ville de Toulouse, près de la Place Saint Pierre.
Si vous souhaitez venir, pour connaître l'adresse et le digicode, vous pouvez écrire à nicolas.mascarino(at)gmail.com
Il y aura plein de toiles, de carnets de voyage originaux à feuilleter, je dédicacerai mes livres, et je ferai quelques petites démos si j'ai le temps.

A cette occasion, j'invite mon amie Emeline, savonnière et créatrice de la marque Moé, qui a concocté pour l'occasion une série limitée de savons naturels mélangeant nos 2 univers.


Et voici un petit échantillon de ce qui sera exposé à cette occasion... Indonésie, Ethiopie, Namibie...
Des toiles inspirées de mes derniers voyages.

"Akha" - 50x70 cm

"Borana" - 20x20 cm

Et ma chouchoute du moment :

"Les cauris" - 50x70 cm

"Les cauris" - Détail

"Les cauris" - Détail

NB : Si vous souhaitez commander quelque chose pour Noël, s'il vous plaît ne traînez pas trop : Je ne traiterai plus les commandes après le 13 décembre car je ne serai plus chez moi ! 

01 décembre 2014

Atelier batik



Cet été, à Java, je me suis passionnée pour la délicatesse des batiks traditionnels, ces tissus à motifs obtenus par bains successifs dans des teintures. Les motifs résultent de l'application de cire qui crée des réserves : la cire est imperméable et protège le tissu de la teinture.

Au cours de notre traversée de Java, on s'est installés quelques jours à Yogyakarta, ma ville coup de coeur sur cette île, une ville de culture et d'art, et la capitale du batik.
Une aubaine pour s'essayer à une journée d'initiation à cet art, avec un prof javanais.

Le matériel :
- un carré de tissu en coton blanc
- un cadre en bois pour tendre le tissu
- de la cire d'abeille et de la paraffine
- un réchaud à gaz pour les faire fondre
- un "djanting" (entre la petite cuillère et le stylo) pour appliquer la cire
- des bains de teinture naturelle
- des cotons tige pour appliquer la teinture
- de la soude (?) pour fixer la teinture
- une sacrée bonne dose de patience...

Première phase : Le dessin. Quand on choisit un motif à réaliser en batik, il faut anticiper ce qui sera représenté en aplats, et ce qui sera figuré par des traits. Et anticiper ce qu'on veut protéger à la cire (les parties claires) et ce qu'on veut exposer à la teinture (les parties foncées).
On dessine au crayon sur le tissu bien tendu.


Seconde phase : Application de la cire chaude.
On prend la juste dose de cire fondue dans son réservoir. On égoutte, on nettoie le bout du djanting et... On dessine directement sur le tissu. De la vitesse du geste dépend le débit de cire, donc l'épaisseur du trait.
Et là, ça se gâte... J'ai de la dextérité avec un crayon, avec un pinceau, avec une plume... Mais là, il faut TOUT réapprendre ! Je fais des taches partout, ça dégouline, le trait est irrégulier... C'est TRES frustrant ! Je pense qu'il faut s'entraîner à faire ses gammes pour maîtriser le maniement de l'outil, avant de se lancer pour la première fois sur un grand tissu. Sinon, on s'arrache les cheveux.
Heureusement, le prof passe derrière nous pour rattraper les taches.






Troisième phase : La 1ère mise en couleurs (au coton tige).
On applique les pigments au coton tige, un peu en aveugle car les solutions de pigments ont une couleur différente du rendu final.




Là aussi il faut bien anticiper : Certaines couleurs ne peuvent être obtenues que par la superposition de 2 teintures. Ex : Le noir est le résultat d'une teinture bleu foncé superposée sur une teinture jaune !

Lors de la première application, on a donc prévu pas mal de jaune, qui deviendra du noir.



Quatrième phase (facultative) : On pose de nouvelles réserves à la cire ou à la paraffine (recto-verso sur le tissu) pour protéger les couleurs qui resteront telles quelles. Ex : Le rouge, le bleu ciel, certains jaunes.

Cire ou paraffine ? Les craquelures sont obtenues en faisant des réserves à la paraffine (plus cassante) au lieu de la cire. Une fois la paraffine refroidie, il suffit de froisser à la main pour obtenir les craquelures. Vous verrez sur le résultat final.

Pour ma seconde couche de pigments, on a choisi de ne pas appliquer la teinture au coton tige, mais de faire un bain. Ce sera un bain bleu marine, pour que les endroits déjà teints en jaune finissent noirs. Sur la photo suivante, on voit les 3 bassines avec :
- la soude (pour fixer le bleu foncé)
- le bleu foncé (la couleur apparaît tout d'un coup au contact de la soude, c'est magique !)
- de l'eau pour rincer.

Le prof ne met pas de gants pour manipuler la soude, libre à lui, mais à sa place, moi j'en mettrais !



Les couleurs définitives apparaissent au soleil.

A la fin, il reste à faire bouillir le tissu pour éliminer la cire.
Voici mon résultat... pour un premier et vu les débuts catastrophiques, je suis contente de cet essai !



Vous l'aurez compris, le batik, c'est une affaire de minutie et de patience... D'ailleurs les Indonésiens raffolent de motifs ultrachargés sur des vastes surfaces. Certaines pièces représentent des mois de travail... Imaginez des batiks très chargés qui font l'objet de 5 ou 6 bains, donc de 5 ou 6 applications de cire recto ET verso...


Cette dame est en train de mettre la cire sur le verso du tissu après avoir fini le recto... Un travail de fourmi je vous dis !

24 novembre 2014

Accueil en famille à la vallée d'Harau

Se balader à scooter dans la campagne de Sumatra...



... et tomber sur une petite famille sympa qui a des durians plein le jardin. Le durian, c'est un gros fruit vert à piquants dont les asiatiques raffolent... Et dont habituellement les Européens ne supportent même pas l'odeur ! (on en voit un par terre, à gauche, sur la photo ci-dessous)
C'est tellement odorant qu'il y a des pays où il est interdit de transporter des durians dans les transports en commun !

Nous voilà invités à y goûter. C'est un mets de choix, coûteux, donc difficile de s'esquiver...
Déjà, l'aspect est peu ragoûtant : des quartiers vert-grisâtre crémeux avec des gros pépins ovales au milieu. Le goût est assez dérangeant, c'est à la fois sucré, aigre, un peu salé... Mais vue l'odeur, je m'attendais à pire, c'est quand même mangeable ! De là à terminer le durian entier qu'on a ouvert pour nous... heureusement que les poules en raffolent et qu'on peut discrètement leur refiler les restes.

Pour remercier de l'invitation, je dessine les deux petites filles de la maison...







20 novembre 2014

Actualité de fin d'année chargée !

Message réservé aux Toulousains : Beaucoup d'actualités pour novembre et décembre 2014 !

1. Le 111 des Arts (du 20 au 30 novembre)
2. L'expo collective Bayart' (le 21 novembre)
3. Le festival Terres d'Ailleurs (le 22 et 23 novembre)
4. Des portes ouvertes de mon atelier (le 6 et 7 décembre)
5. Une rencontre-dédicace à la librairie Ombres Blanches (le 11 décembre)


Voici le détail : 

1. Le 111 des Arts

L'association invite 111 artistes d'horizons différents à présenter leurs travaux dans un seul format : 20x20 cm, et un seul prix (92€ sans cadre, 111 € encadrées), quelle que soit la côte des artistes. 
Les ventes sont au profit de la recherche sur les cancers et maladies graves de l'enfant, à l'Hôpital Purpan.
L'expo a lieu du jeudi 20 novembre au dimanche 30 novembre 2014, tous les jours de 12h à 20h. Ca se passe à la Chapelle de l'Hôtel Dieu - 2, rue Viguerie (Pont Neuf) 31300 Toulouse.
L'expo ouvre ses portes le jeudi 20 novembre à 13h. Le vernissage est à ne pas manquer... Il est prévu le même jour, à 18h30.

2. L'expo collective Bayart'

Une première édition pour cette exposition collective de 9 artistes, dans laquelle j'expose une grande toile de Birmanie. Attention, ce n'est pas une expo vente ! Vernissage vendredi 21 novembre à 18h.


3. Le festival Terres d'Ailleurs 

Il se déroule dans le magnifique cadre du Muséum d'Histoire Naturelle de Toulouse.

Au programme, des projections, des conférences, des ateliers, des dédicaces...
Il y a du beau monde avec Olivier Weber, Louis-Marie Blanchard, Christian Clot, Mélusine Mallender, Myriam Baran et plein d'autres.

Mes 2 ateliers sont complets, mais je tiendrai un stand le samedi et dimanche de 10h à 18h, pour vous rencontrer, faire feuilleter mes carnets de voyage originaux et dédicacer mes livres.
J'expose aussi des grandes toiles d'Ethiopie avec les photos d'Eric Lafforgue sur l'Espace Carte Blanche, dans le hall du Muséum.

Détails de la programmation du festival sur ce lien.


4. Des portes ouvertes de mon atelier 

Comme l'an dernier, j'ouvre les portes de mon atelier aux visiteurs :
- samedi 6 décembre de 14h à 20h
- dimanche 7 décembre de 14h à 19h.
Soyez les bienvenus ! Pour connaître l'adresse et le code d'entrée, merci d'écrire à nicolas.mascarino@gmail.com

Il y aura plein de toiles, de carnets de voyage originaux à feuilleter, je dédicacerai mes livres, et je ferai quelques petites démo si j'ai le temps.


5. Une rencontre-dédicace à la librairie Ombres Blanches le 11 décembre

17h : Rencontre dans la nouvelle salle de débat
18h : Signature de mes livres dans le café de la librairie


En espérant vous voir ou vous revoir à l'une ou l'autre de ces occasions !

12 novembre 2014

Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont Ferrand

Chaque année en novembre, l'atelier est en énorme bazar pour préparer le Rendez-Vous Carnet de Voyage de Clermont Ferrand. Mais cette année, ça bat tous les records ! 

Pour ma 4ème participation consécutive, je prépare un stand sur l'Ethiopie, et j'expose les travaux (carnets, toiles) ramenés de mon voyage de janvier dernier, avec le photographe Eric Lafforgue
Ca se passe vendredi, samedi et dimanche à Clermont Ferrand. Il y a une super programmation, comme vous pouvez le voir sur le site du festival.
Je serai aussi à votre disposition pour vous dédicacer mon dernier livre, ou papoter voyage.


Le samedi après-midi, j'anime un atelier pour initier les élèves (adultes) au portrait en voyage.



J'espère vous voir nombreux...

Et pour les non-Clermontois :

BONUS 1 : Une interview donnée à Aurélie (alias Curieuse Voyageuse) à l'occasion du Grand Bivouac d'Albertville est à lire sur son blog.

BONUS 2 : Samedi 15 novembre à 15h10, je suis interviewée sur RFI dans l'émission "Si Loin Si Proche", par Céline Develay-Mazurelle, en compagnie de l'ami Philippe Bichon. Malheureusement, impossible de l'écouter en direct, c'est en plein pendant mon atelier à Clermont. Heureusement qu'il y a le podcast.

Akha

Pour cette nouvelle toile, je rends hommage aux riches parures des femmes de l'ethnie Akha.

"Akha en couleurs" - 50x70 cm