27 août 2015

Sur un marché birman

Une commande pour un particulier, pour un anniversaire : Carte blanche pour interpréter cette jolie petite Birmane rencontrée sur un marché...



"Au marché sur la route de Rangoun" - Acrylique -  60x60 cm

24 août 2015

Profil Afar

Un dessin que j'avais réalisé comme dédicace sur un de mes livres "Portraits de Voyage" et que j'aimais bien...

20 août 2015

Une coiffure bien beurrée

Rencontre improbable en pays Afar : Celle d'Awol Mohamed, 14 ans, qui cultive une étonnante coiffure travaillée au beurre de vache, dont il est fier de nous expliquer la préparation.

La pique plantée dans les cheveux lui sert de peigne !


Les photos sont du talentueux Eric Lafforgue


Le détail qui fait tout : un poignard traditionnel (gile) à la ceinture.
Awol était ravi de garder des Polaroids, c'était ses premières photos de lui !

18 août 2015

La vendeuse de lait de chamelle

Medina Amere vit dans une minuscule hutte ronde tressée, dans le désert du Danakil, en pays Afar.



Sa beauté nous a fait piler lorsqu'on l'a aperçue vendre ses petites bouteilles de lait de chamelle sur le bord de la route.

Les photos sont d'Eric Lafforgue

Elle a d'abord été surprise que nous ne nous arrêtions pas pour le lait, et par la proposition que je lui faisais de la dessiner. Il a fallu demander l'autorisation à son mari. Les femmes ne décident pour ainsi dire rien par elles-mêmes dans cette contrée.

"Medina Amere devant sa case ronde en plein désert Afar" - 20x20 cm

Pendant ce temps, Yohanes s'est endormi dans la seule ombre qu'il a pu trouver : celle de la voiture !

16 août 2015

Il y a pile 1 an...



... je faisais un trek dans le parc Gunung Leuser, à Sumatra, en Indonésie, à la recherche de nos cousins des forêts, les orang-outans.
Saviez-vous qu'en langue indonésienne, "orang-utan" signifie homme de la jungle ?

Ca n'a pas empêché l'homme de causer un tort immense à ce cousin très proche, ce cousin rouquin qui partage 96,5% de gènes avec nous.

Autrefois présents dans toute l'Asie du Sud-Est, il ne resterait que 7000 orangs-outans dans le monde, seulement sur les îles de Sumatra et de Borneo.
Mais ils pourraient disparaître dans un futur proche, car les populations continuent à décliner. En cause ?
- La monoculture du palmier à huile
- Le commerce du bois tropical
- Le braconnage. Les bébés orang-outans font l'objet d'un trafic international soutenu...

Quelle tristesse de voir ces derniers singes araignées évoluer de branche en branche avec leurs 4 bras, et de se dire que d'ici une ou 2 générations, ils auront probablement disparu.





On parle beaucoup de l'huile de palme, cette huile utilisée dans les pâtisseries industrielles, dans le Nutella, le pain de mie, etc... Elle donne du moelleux aux aliments.

C'est peut-être une goutte d'eau dans l'océan, mais éviter les produits en contenant, et sensibiliser à cette cause autour de soi, c'est ne pas faire partie de cette humanité qui dévore les forêts tropicales d'Indonésie et de Malaisie en y installant des monocultures de palmiers à huile à perte de vue.

On en entend beaucoup parler dans les médias, mais je vous assure que ça fait un tout autre effet quand on les traverse en bus pendant des heures, ces plantations, installées en lieu et place de l'ancienne forêt tropicale humide...
... pour aller à la rencontre de ces cousins qui vous regardent d'un oeil interrogateur.


15 août 2015

Parures Akhas

Une autre toile terminée récemment, la petite soeur de "Akha aux cauris et pompons"...

"Parures Akha" - 50x70 cm
Collage, sanguine noire, encre, acrylique, gouache et couture de véritables pompons Akha en laine !

"Parures Akha" - Détail

12 août 2015

Akha aux cauris et pompons

Parfois, certaines toiles sont bouclées dans la nuit, sous l'emprise d'une sorte de transe qui est le fruit d'une idée excitante, un tableau arrivé comme une vision, qu'on veut le réaliser sur le champ, sans attendre. Les autres projets peuvent bien attendre... On peut bosser des heures durant, la fatigue et le sommeil n'ont aucune prise, dopé qu'on est à l'adrénaline de voir sa vision prendre vie sur la toile.

Parfois, certaines toiles sont bouclées dans la nuit parce qu'on a procrastiné au maximum, et qu'on est le couteau sous la gorge : C'est la date butoir pour une expo ou un festival.
4 toiles grand format pour après-demain ? C'est chaud, mais ça passe !
L'adrénaline (voire la panique) qui va avec ces situations de stress est souvent un véritable moteur qui donne de petits miracles. Beaucoup de mes toiles préférées sont nées de telles situations. J'en racontais une ici. Quand j'y repense, c'est maso de s'infliger des choses pareilles !... Mais il faut croire que c'est dans ma nature de ne parvenir à me concentrer et mobiliser à 100% que quand la situation est critique...

Et puis parfois, certaines toiles qu'on fait sans enjeu d'expo ou de commande de particulier, traînent pendant des mois... J'ai commencé cette toile au milieu de l'hiver... pour la finir en juillet !



Le travail de couture des cauris était un travail de patience, mais ça n'a pas pris des mois...




Je suis tombée en rupture de stock de pompons akhas, mais en retrouver n'a pas pris des mois... Avec internet, aujourd'hui, il n'y a même plus besoin d'aller soi-même en Thaïlande ou au Laos pour se ravitailler en matière première... (quel dommage pour moi !)



La toile, telle qu'elle a été accrochée chez moi pendant plusieurs mois... 

Et puis un jour, je me suis décidée à y apposer la touche finale !

"Akha aux cauris et pompons" - 70x100 cm
Collage, linogravure, acrylique, cauris, pompons