04 septembre 2010

m a l a k


Les portraits dans la rue, c'est souvent en cascade. Il suffit de commencer un dessin pour créer un attroupement, et les volontaires se succèdent en faisant la queue. Là, c'est la douce Malak qui a pris la suite du sérieux Akram.
DSC_0361
1
DSC_0873
Technique : Sanguines de couleur sur fond acrylique
Et pendant que je dessinais Malak, Philippe croquait un bâtiment. Chacun sa spécialité...
DSC_0365

Aucun commentaire:

Publier un commentaire