06 juin 2018

Chez les Dzaos rouges

Seconde partie de mon diptyque exposé à Cordes-sur-ciel...

Je me suis fait plaisir avec un travail très ludique pour le fond, pour lequel j'ai utilisé des papiers artisanaux fabriqués en fibre d'écorce de mûrier, fabriqués dans une toute petite entreprise familiale d'un village laotien. Ils attendaient leur heure, remisés dans un coin de mon atelier, depuis... 2009 !

Les feuilles sont toutes tissées avec des densités de fibre différentes, et réagissent toutes différemment à l'encre de Chine... J'ai adoré préparer ces feuilles de fonds ! Tellement adoré, que la totalité de mon stock a été utilisée en une session !
Aujourd'hui je rêve de retourner au Laos pour retrouver cette petite fabrique et refaire mon stock... un fantastique prétexte, non ?
"Chez les Dzaos rouges" - 80x100 cm




Les deux membres de ce triptique en noir + blanc + rouge + indigo sont visibles jusqu'au 28 septembre à la Galerie Traces d'Art de Cordes-sur-Ciel (infos dans la colonne de droite).

7 commentaires:

  1. sublimissime
    et oui bon prétexte :o)

    RépondreSupprimer
  2. Portraits flamboyants sur fonds très graphiques, splendide nouveauté ! Il faut absolument retourner au Laos ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. flamboyants
      c'est tout à fait le terme

      Supprimer
  3. Toujours, toujours, j'admire ta puissance graphique...

    RépondreSupprimer
  4. On est tous pareils je vois ! On laisse traîner des feuilles, des carnets, des bouts de... dans un tiroir, on les oublie et quand on les ressort, un jour, on se demande pourquoi on ne l'a pas fait plus tôt ! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Sublime! Fantastiques les jeux de motifs sur ces feuilles, ils me rappellent la robe de certains animaux. Je viens de penser à tes papiers en regardant une vidéo sur le shoji (art japonais). Belle journée! Audrey.

    RépondreSupprimer