04 novembre 2016

RDV du carnet de voyage

Dans quelques jours, du 18 au 20 novembre, je participerai à un évènement qu'on ne présente plus : Le RDV du carnet de voyage de Clermont Ferrand !


Ce sera ma quatrième participation. Je prépare cette année un stand sur mon voyage en Colombie.





Gros week-end de rencontres, de découvertes, de fêtes et de manque de sommeil en perspective !

J'ai cependant à coeur d'écrire une petite note pour préciser mes intentions cette année :

Pour un auteur présent au festival - et qui est plutôt solitaire la plupart du temps dans son atelier - ces 3 jours représentent un énorme concentré d'émotions : 
Joie et fierté de partager son travail de l'année, longuement préparé, avec un public souvent fidèle, curieux, et parfois émerveillé, et qui vient de loin pour nous rencontrer (merci à ceux qui se reconnaîtront, je n'en reviens toujours pas !), ce qui nous rebooste d'une énergie incroyable... 
... Retrouvailles joyeuses avec des collègues, copains, amis, qu'on voit, pour certains, très peu souvent... 
... Emulation de voir autant d'auteurs et de styles concentrés dans le même lieu... L'oeil est vraiment stimulé à chaque coin de stand, il y a de vraies merveilles...

Les autres années au festival, j'ai voulu être à la hauteur de l'engouement et de la fidélité du public, et j'ai fait en sorte de répondre présente à toutes les demandes de dédicace sur mon stand, de l'ouverture à la fermeture du festival (ou presque). 
Tout cela au prix d'une immense fatigue à la fin des 3 journées.
Mais surtout, j'ai eu la sensation d'être passée à côté d'une partie du festival... La frustration de n'avoir pris quasiment aucun temps pour aller découvrir le travail de mes collègues et amis. Et pourtant, c'est l'une des seules occasions de rencontrer autant de carnettistes réunis, d'admirer des travaux aussi bien présentés (ces stands sont le fruit de longs mois de voyage, mise en page au retour, scénographie...).
Moi aussi je voulais aller faire la groupie en allant rencontrer un tel ou un tel. :-)

Mon autre frustration, c'est que depuis que j'ai publié des livres, l'échange essentiel que j'ai avec le public, dans le cadre d'un festival, c'est des demandes de dédicaces. Je les fais avec plaisir, mais ça m'oblige à avoir la tête baissée, à être concentrée, et c'est en fait assez peu propice à la discussion.
Sans compter la frustration des gens qui font la queue parfois longtemps, pour finalement passer trop peu de temps avec moi.

J'ai la nostalgie de ma première participation au festival, en 2011. J'étais venue avec mes carnets originaux, zéro livre au compteur, et il y avait une vraie rencontre informelle avec les personnes, autour de nos passions communes : les voyages et leurs émerveillements, et les techniques de dessin. Je me souviens de discussions palpitantes à base d'anecdotes de voyage...

Pour cette année, j'aimerais revenir un peu à ce type d'échange qui me manque.
J'aimerais dissocier la partie "dédicace" (autrement dit commerciale) de la partie rencontre toute simple.

J'ai voulu limiter les horaires de dédicace à un certain lieu : Le stand du libraire.
Et à certaines tranches horaires :
- Vendredi de 15h à la fermeture du salon
- Samedi de 14h à 16h
- Dimanche de 15h à 16h, voire un petit peu plus

Le reste du temps, je serai sur mon stand pour papoter voyage et peinture (et tout ce que vous voulez) mais je ne ferai pas de dédicace.

Je sais d'avance qu'il y aura des mécontents, mais j'ai essayé de trouver une solution pour retrouver le plaisir à partager des vraies discussions avec les gens... Dans la simplicité et sans enjeu.

Je compte sur votre compréhension et je suis sûre qu'on va passer un super festival. :-)

32 commentaires:

  1. Je trouve tes intentions supers. Ca sent les bonnes rencontres! Ca donnerait presque envie de changer ses plans et prendre un ticket pour Clermont :) Allez, l'année prochaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, nos discussions m'ont fait maturer sur le sujet !
      On te trouve une chaise sur le stand si tu prends un billet, chiche ! :-)
      Bises

      PS : Je viens de m'apercevoir que tu avais un blog, et super bien écrit en plus. Ah, que n'ai-je pas la nuit devant moi pour voyager virtuellement !

      Supprimer
  2. je trouve qu'au contraire tu as trouvé un bon compromis
    qui permet de passer de vrais moments avec toi et à toi de profiter tout autant des autres passionnés admiratifs et/ou autres artistes
    plus d'échanges de partages de découvertes et de richesses
    bon salon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Ca, c'est sur le papier. On verra si c'est faisable ;-)

      Supprimer
    2. mais oui mais oui !
      amitiés

      Supprimer
  3. Stéphanie, on admire ton travail, parce qu'à travers lui, on te découvre Toi.
    On respecte l'artiste que tu es devenue grâce à ta curiosité, ta sensibilité. Alors comment ne pas respecter que tu restes fidèle à ce qui t'anime? Tu fais bien.Préserve toi, enrichie toi...le résultat ne sera que plus d'inspiration au service de ton inépuisable talent!
    Moi j'ai ce petit regret de ne pas pouvoir être au rdv....mais l'Afrique m'appelle et les pinceaux me démangent déjà!
    Beau salon à toi, ENJOY!

    Aurore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aurore pour ton soutien ! A vrai dire, je ne m'attendais pas à autant de réactions positives. Bon voyage en Afrique avec tes pinceaux !

      Supprimer
  4. et bien je suis bien contente car cette année je vais enfin "aller voir" ce salon et si tu es sur ton stand on pourra un peu discuter et tu ne seras pas accaparée par tes dédicaces :)
    a bientot. Izys

    RépondreSupprimer
  5. Un jour J aimerai aller à ce festival.... C'est en général le moment où je pars en cure... Un autre voyage ! Bon festival à toi et profites en pour faire de belles rencontres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Michèle ! Ce sont 2 jours qui méritent vraiment le détour ;-)

      Supprimer
  6. Je viens de faire mon premier festival avec mon premier bouquin. Je suis sur un nuage : j'ai eu du monde pendant trois jours, j'ai failli en faire un malaise tant la fatigue a été grande. On ne se rend pas compte à quel point c'est épuisant...
    Et je n'ai rien vu d'un des plus beaux festivals BD, aucune expo, pratiquement aucune rencontre, je n'ai fait aucune ballade ni dans la ville, ni dans les allées du festival...
    Le juste milieu entre la promo, faire plaisir et SE faire plaisir est compliqué.
    À un moment je pense que tu as raison : trouver un équilibre aussi pour toi et tant pis pour les mécontents, de toute façon il y en aura toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Félicitations ! Et merci pour le témoignage. A te lire, j'ai l'impression que tu as fait preuve d'une grande générosité, et reçu beaucoup de bonne énergie, mais au sacrifice de ton plaisir de profiter en tant que spectateur. Pas facile en effet de trouver le juste dosage...

      Supprimer
  7. J'avoue que j'ai arrêté d'aller à Clermont notamment pour cette raison : de longues files d'attente ou des gens qui se marchent dessus pour des dédicaces. Non seulement, quand tu n'es pas là pour ça, c'est assez frustrant d'attendre "bêtement" sans pouvoir échanger voyages et techniques avec les artistes, mais en plus, tu n'as même pas la possibilité d'admirer les dessins et oeuvres qui sont sur le stand car c'est inaccessible... C'est malheureusement/heureusement (?) le problème de nombreux festivals (quel que soit le thème) : à un moment, ils deviennent très populaires et réputés, et les objectifs de départ (échanges et découverte) sont assez vite remplacés par une ambiance plus commerciale et "people". Ton idée est je pense un bon compromis, j'espère que ça fonctionnera à la fois pour toi et pour les "anonymes" qui viendront. Bon festival !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton avis ! Ca me conforte dans ma démarche. Les visiteurs comme toi, qui trouvent que les dédicaces gâchent l'échange, devraient le dire, car on n'entend que ceux qui sont très en demande de dédicace... Du coup on croit faire plaisir en faisant davantage de dédicaces !
      J'espère aussi que ça fonctionnera, et que je n'aurai pas que des échos des déçus !

      Supprimer
  8. Salut,
    On ne se connait pas encore en vrai, mais je connais bien tes livres (pas par coeur mais presque) et les aime tellement que je pourrais te proposer un truc : quand tu as envie d'aller faire un tour, tu m'appelles, et je viens tenir ton stand.
    Je serai sur le festival samedi et dimanche, en touriste, parce-que j'adore faire le tour des stands, rencontrer plein de monde et glaner de chouettes idées ; mais j'ai remarqué un truc, c'est que parfois, à force de piétiner, attendre, re-piétiner, re-attendre, j'en ai plein les pattes et donc ça me fera du bien de me poser sur une chaise et discuter de ton travail que j'aime bien... pendant que toi tu te dégourdis les jambes sur les autres stands!!
    Et si tu as du temps, évidemment, ce serait super de pouvoir juste papoter, tout simplement (de toutes façons j'suis pas fan des dédicaces), ah oui juste papoter, ça ce serait cool!
    A tout bientôt donc,
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci Marie pour ta proposition généreuse ! Je ne dis pas non, car on a de temps en temps besoin d'aller se dégourdir les pattes en effet. Bonne idée cet échange !
      Je n'ai pas encore beaucoup de visibilité sur mon planning, mais avec un peu de chance ça se goupillera bien !
      Au plaisir de te voir et papoter
      Stéphanie

      Supprimer
    2. Finalement je devrais arriver vendredi en milieu de matinée, alors je passerai te voir en premier!
      (Enfin peut-être après le café, car je me serais levée aux aurores pour prendre un ouibus...!)

      Supprimer
  9. Que j'aimerais pouvoir aller jusqu'à Clermont Ferrand pour visiter ce festival et te rencontrer. Tu as raison de poser des limites et de te garder du temps pour les vraies rencontres et les échanges entre carnettistes. Dommage que ce festival soit à cette date et si loin!

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Stéphanie,
    Je trouve que c'est un très beau compromis. C'est important de garder des moments de vrais échanges.
    Bonne journée
    martine

    RépondreSupprimer
  11. Tu as si bien formulé tout ça Steph, que les mécontents ne serait pas trop quoi répondre, bravo. Un compromis aurait pu être aussi de simplifier tes dédicaces, je ne suis pas le seul je crois à te l'avoir proposé... Et au fait, qu'en dit l'éditeur ? A très vite ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu connais ma position sur la question : Je n'en suis pas capable, au même titre que les dessinateurs que j'admire le plus... ;-)
      L'éditeur a bien conscience que je ne peux pas faire plaisir à tout le monde, alors on tente une nouvelle formule ! Bises

      Supprimer
  12. WWooohhh ! Merci !
    Pour être venue plusieurs fois à Clermont, et avoir fait la queue 1 (seule) fois à ton stand, bien que super contente de ma dédicace, je suis touchée de lire cette attention, déjà que tu prennes la précaution de prévenir les gens et surtout de partager ce ressenti, effectivement c frustrant pour nous aussi de voir surtout tes cheveux, même si évidemment te regarder dessiner est quand même un moment délicieux et c aussi pour ça qu'on aime les dédicaces, pour voir faire, pas juste pour l'emmener après... on sent que tu veux aller vite et après un rapide sourire échangé, on laisse la place, ça pousse derrière... et je garde en fait des souvenirs plus savoureux d'exposants qui écrivent seulement qq mots mais qu'on peut Rencontrer ! j'ai rencontré Véronique Durruty (photographe) à Clermont, à l'époque j'étais animatrice de bibliothèque, timidement j'ai osé lui demandé de venir exposer ds mon petit village et elle a dit oui ! ça fait des années, nous sommes devenues amies, elle est revenue exposer une 2ème fois juste avant que j'arrête la médiathèque pour me consacrer à mon atelier... Une vraie rencontre !
    Bref, je suis ravie d'avoir ton dessin ds mon livre (et ça le fait ds l'atelier ! mes clientes t'adorent : "et en + dédicacé"), mais je me disais que la prochaine fois, je reviendrai (arrière pays niçois) avec ce livre (déjà dédicacé)... pour t'écouter seulement... parce qu'avec facebook, ton blog, on te voit dessiner, en + à l'autre bout du monde, chez toi ...
    J'ai aussi des projets de livres et forcément ds ces festivals, je me projette tjs un peu et je me suis toujours dit que les dédicaces ça devait être un vrai marathon pour les dessinateurs... entre ceux qui ont une file d'attente de fou et ceux où personne ne se bouscule... du coup, j'ai tendance à aller discuter avec eux même si j'adore le travail des autres. Après j'admire (peut-être parce que je me reconnais dedans...) aussi ceux comme toi qui ne se contente pas d'une gribouille à la va-vite et qui offre un vrai dessin qu prend un peu de temps, parce que faire vite-fait juste pour la quantité sans y mettre son coeur, un peu comme s'il s'agissait de l'unique dédicace du WE, c pas leur truc...
    Bref, sincèrement touchée de te voir prendre cette décision de qualité en respectant à la fois les gens et toi-même, ce sont ces petites gouttes d'eau d'authenticité qui rendent le monde meilleur :)
    Namasté !
    Val

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Val !
      Ravie de toute cette empathie autour de cette décision.
      On cherche à faire plaisir à tout le monde en acceptant toutes les dédicaces, mais au final, on passe à côté de son festival, et on fait quand même des déçus : Ceux qui voulaient juste discuter sans enjeu.
      Ce n'est pas le bon choix !

      J'espère que cette édition se passera mieux, mais autant de monde sur un si petit week end, je me doute que ce sera quand même difficile de papoter avec chacun.
      Au plaisir Val !
      Et la bise à Véronique Durruty que je connais un peu et admire beaucoup

      Supprimer
  13. Bonjour
    Vous avez tout à fait raison de vous préserver et ce compromis me semble parfait. Je ne suis jamais venue à ce festival mais je suis venue avec ma fille à l'occasion du dernier parcours d'artiste à Toulouse. De tout le temps que nous avons passé chez vous, il n'a pas été possible de vous approcher car accaparée par vos dédicaces. C'était vraiment chouette de visiter votre atelier, de boire un petit verre sur la jolie terrasse, de compulser tous vos classeurs, de croquis et de récits. Bien sûr, je n'ai pas résisté et j'ai acheté une reproduction .. que je n'ai pas fait dédicacer ! Nous sommes reparties ravies mais un peu frustrée de n'avoir pas pu échanger. Tout ça pour conclure, que vous avez parfaitement raison de procéder comme ça à C.F. .. et pour les prochaines portes ouvertes : pourquoi pas uniquement quelques tranches horaires pour les dédicaces.
    Je profite de cet échange pour vous remercier de partager vos magnifiques portraits et récits de voyage.
    Bien amicalement
    Christine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christine pour ce retour. Vous avez dû venir le vendredi soir ? Effectivement, je me suis faite piéger à accepter de dédicacer 1 livre, et une fois que j'ai commencé, il n'a plus été possible d'arrêter. J'ai trouvé ça frustrant aussi, et décidé de cacher les livres et d'arrêter les dédicaces le samedi et le dimanche. Désolée que vous soyez tombée au mauvais moment !
      Amitiés,
      Stéphanie

      Supprimer
    2. Exact, je suis venue vendredi soir en pensant que ce serait plus calme C'était quand même super mais comme ça on reviendra !

      Supprimer
    3. Prochaines portes ouvertes les 10 et 11 décembre et promis je ne cèderai pas aux demandes de dédicaces ! :-)

      Supprimer
  14. C'est tout toi de prévenir élégamment les gens. S'ils t'apprécient, ils comprendront. Moi je me suis toujours demandé comment tu faisais pour "passer à côté" de ta curiosité et rester aussi fidèle à tes admirateurs. C'est vrai que c'est contraire ! En tout cas, ta gentillesse se ressent très bien ainsi que tes intentions. Je te comprends, c'est pourquoi je pense venir l'an prochain pour avoir la chance de te voir (juste un instant) et voir briller tes yeux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je ne me doutais pas que cette décision serait si facilement acceptée. (il faut dire que les ronchons doivent être partis sans commenter ;-) )
      A l'année prochaine !

      Supprimer
  15. bon courage pour les derniers préparatifs
    puis bonnes rencontres !

    RépondreSupprimer
  16. j'espère que cette fois tu as pu participer et profiter !

    RépondreSupprimer